Les Sciences de la Vie et de la Terre
par Jacques Florimont

> Acceuil > Terminale S > Thème 3 > Chapitre 10

Terminale S

Thème 3: Génétique et évolution

Chapitre 10: Brassage génétique et diversité

Les étapes de la méïose.

Les étapes de la méiose:

Une double division qui permet de réduire de moitié le nombre de chromosomes:

La mitose une reproduction conforme.

Pour revoir les étapes de la mitose:

TP n°16: La méiose et le brassage génétique.

Deux petits diaporamas à regarder :

TP n°17: La fécondation et les accidents au cours de la méiose.

La stabilité du caryotype: l'exemple de la reproduction des fougères.

Les lois de Johann Gregor Mendel.

PREZI n°12: Le brassage génétique et la diversité des génomes.

La reproduction sexuée permet de créer des individus qui contiennent un assortiment original d'allèles de leurs parents.

Un exercice de génétique humaine: La famille BOUROUBA.

TP 18: Un exemple de brassage génétique chez la drosophile.

Un exercice de dihybridisme.

DEFI : La myopathie de Duchenne.

Pour les matheux, il s'agit d'établir les données statistiques sur la myopathie de Duchenne.

Les principaux cas que l'on rencontre en génétique.

Pour résoudre un problème de génétique, il faut analyser les croisements (résultats expérimentaux)et émettre une hypothèse.
Le tableau suivant vous permettra d'émettre la bonne hypothèse:


Il faut ensuite chercher les résultats théoriques des croisements en donnant les phénotypes, génotypes et gamètes des parents et des descendants.
Si les résultats théoriques sont conformes aux résultats expérimentaux,votre hypothèse est vraisemblablement la bonne.
Dans le cas contraire, il faut émettre une nouvelle hypothèse.

Corrigé TP 16

grille de correction du TP n°17 : La fécondation et les accidents au cours de la méiose.

Un cas d'hérédité lié au sexe chez les volailles.

Le cycle de vie de l'algue Chlamydomonas.

Corrigé de l'exercice sur les volailles.

Exercice: La couleur des yeux chez la drosophile.

Corrigé de l'exercice sur la couleur des yeux des drosophiles.

  1. Précisez les conditions d'apparition des yeux blancs, puis donnez deux des génotypes possibles d'une mouche porteuse d'yeux bruns.

  2. Pour qu'une mouche possède des yeux blancs, elle ne doit pas faire la synthèse du pigment brun; il y a donc plusieurs possibilités:
    • Soit l'enzyme A est non fonctionnelle, elle ne fait donc pas la synthèse du produit intermédiaire et ne peut donc pas faire le pigment brun, son phénotype sera alors [a B]
    • Soit l'enzyme B est non fonctionnelle, elle ne transforme donc pas le produit intermédiaire en pigment brun, son phénotype sera alors [A b]
    • Soit les enzymes A et b sont fonctionnelles, elle ne fait donc pas la synthèse ni produit intermédiaire ni du pigment brun, son phénotype sera alors [a b]
    Les mouches aux yeux brun ont les enzymes A et B fonctionnelles, leur phénotype est donc le suivant: [A B] , mais elles peuvent être homozygotes ou hétérozygotes pour les gènes A et B. Plusieurs génotypes correspondent donc à ce phénotype, par exemple
    • Les drosophiles peuvent être hétérozygote pour le gène A qui code l'enzyme A et homozygote pour le gène B qui code l'enzyme B ce qui correspond au génotype:
      (A//a B//B)
    • Les drosophiles peuvent être double hétérozygotes pour les gène A et B ce qui correspond au génotype:
      (A//a B//b)
  3. On croise deux mouches doubles hétérozygotes quelle sera leur descendance si:
    • Les gènes sont indépendants.

    • Les drosphiles doubles hétérozygotes ont les yeux bruns, phénotype [A B] et si les gènes sont indépendants c'est à dire portés chacun par une paire de chromosomes, leur génotype est:
      (A//a B//B) ce qui correspond aux chromosomes suivants:

      un individu hétérozygote produit deux sortes de ganmètes en quantités égales, un individu double hétérozygote produit donc 2 x 2 = 4 sortes de gamètes en quantités égales. Les gamètes produits par ces mouches doubles hétérozygotes sont donc les suivants:
      Gamètes et et leur %. 25% (A/ B/)

      25% (A/ b/)

      25% (a/ B/)

      25% (a/ b/)


      Nous pouvons établir un échiquier de croisement pour trouver leurs descendants:
      Gamètes



      Gamètes
      25% (A/ B/)

      25% (A/ b/)

      25% (a/ B/)

      25% (a/ b/)

      25% (A/ B/)

      1/16

      génotype:
      (A//A B//B)
      phenotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (A//A B//b)
      phénotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (A//a B//B)
      phénotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (A//a B//b)
      phénotype: [A B]
      25% (A/ b/)

      1/16

      génotype:
      (A//A B//b)
      phénotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (A//A b//b)
      phénotype: [A b]
      1/16

      génotype:
      (A//a B//b)
      phénotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (A//a b//b)
      phénotype: [A b]
      25% (a/ B/)

      1/16

      génotype:
      (A//a B//B)
      phénotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (A//a B//b)
      phénotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (a//a B//B)
      phénotype: [a B]
      1/16

      génotype:
      (a//a B//b)
      phénotype: [a B]
      25% (a/ b/)

      1/16

      génotype:
      (A//a B//b)
      phénotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (A//a b//b)
      phénotype: [A b]
      1/16

      génotype:
      (A//a B//B)
      phénotype: [A B]
      1/16

      génotype:
      (a//a b//b)
      phénotype: [a b]

      Echiquier de croisement pour la descendance des hétérozygotes (F2)


      Nous retrouvons des résultats d'une F2 d'un dihybridisme avec gènes indépendants, ce qui montre que les drosophiles croisées correspondaient en fait à des individus d'une F1.
      9/16 de [A B] soit 9/16 de drosophiles aux yeux bruns
      3/16 de [a B] soit 7/16 de drosophiles aux yeux blancs
      3/16 de [A b]
      1/16 de [a b]
    • Les gènes sont liés et il n’y a pas de crossing over.

    • Les gènes sont liés et il y a 8% de gamètes recombinés suite aux crossing over.